Les conférences des Lisztomanias  international

 

"Bohémianiser la langue : Liszt écrivain"

 A propos de  "Des Bohémiens et de leur Musique en Hongrie" de Franz Liszt  

Conférencier : Sarga Moussa Directeur de recherche au CNRS

 

A partir de l’ouvrage Des Bohémiens et de leur musique en Hongrie (1859), Sarga Moussa montrera que, contrairement à une idée répandue, Liszt avait une connaissance étendue de la langue française et cela même si c’était sa seconde langue (après l’allemand) et si la princesse  Sayn-Wittgenstein, avec qui il vivait à Weimar, a contribué à la rédaction des ouvrages publiés par lui.

Par l’emploi tout à fait conscient de mots d’origine étrangère, d’un vocabulaire spécialisé, ou encore de termes anciens, Liszt travaille la langue française de l’intérieur et fait preuve d’une créativité qui se manifeste également par une sensibilité particulière aux rythmes et aux sonorités.

La langue française de Liszt est une langue métissée, « bohémianisée » : elle est, comme sa musique, d’une étonnante modernité.

Sarga Moussa est directeur de recherche au CNRS, Centre National de la

Recherche Scientifique, à Paris, Directeur-adjoint de l’UMR THALIM (CNRS-Université Sorbonne Nouvelle-ENS).

Spécialiste de l’orientalisme littéraire et du récit de voyage en Orient, en particulier aux xixe et xxe siècles, il s’intéresse plus largement à la représentation des altérités culturelles dans la littérature française, à la question de l’esclavage, à la notion de cosmopolitisme, et aux études post-coloniales.  En savoir plus  Cliquez ici

Institut culturel Hongrois de Paris - 92 rue Bonaparte Conférence prévue le vendredi 15 avril 2020 à 16h00

Réservation obligatoire, remplir le coupon   Cliquez ici

Finale du concours international Franz Liszt; Utrecht 28-29 mars

Un moment musical exceptionel !

La finale du  Concours international Liszt se déroule tous les 3 ans à Utrecht ville située dans la banlieue d’Amsterdam.

C’est l’occasion d’y voir les meilleurs compétiteurs mondiaux dans le registre lisztien. Piano solo, formation orchestre de chambre et orchestre symphonique.

Comme le concours Chopin  de Varsovie, c’est une compétition spectaculaire que nous propose notre correspondant à Utrecht, occasion de connaître cette magnifique ville touristique au printemps et de faire une excursion entre passionnés et curieux !

Depuis septembre 2019 les 56 candidats internationaux sont audités à travers le monde ; New York, Moscou, Shanghai et Utrecht. Le jury composé d’éminents spécialistes du registre lisztien, dont entre autres, Leslie Howard qui a réalisé une intégrale des œuvres de Liszt,  Cyprien Katsaris, Président d’honneur des Lisztomanias international, auront sélectionné trois finalistes pour le samedi 28 mars à 20h00 qui se produiront avec l'Orchestre philharmonique de la radio néerlandaise.

Un moment exceptionnel dans une ville typique pleine de ressources touristiques !

Pour trouver de la place et bénéficier d’une tarification attractive il vous faut être très réactifs ce qui permettra d’être placés au meilleur endroit dans la salle de concert.

Thalys Online 130€ AR, Air France 107 € + navette 45mn, billet finale concours Liszt 48€ - estimation de l'aller-retour pour un couple 500€

Concours international Liszt  Cliquez ici 

Hotels à Utrecht Cliquez ici

Thalys Oneline Cliquez ici

Vols Cliquez ici

Manifestez votre intérêt pour négociation éventuelle de tarifs de groupe notamment pour le concert, remplissez le formulaire, nous prendrons contact avec vous  Cliquez ici

Pascal Amoyel "Looking for Beethoven"

 au  Théâtre du Ranelagh

Après les succès du Pianiste aux 50 doigts et du Jour où j’ai rencontré Franz Liszt, Pascal Amoyel crée son nouveau spectacle dédié au monstre sacré : Beethoven. Le compositeur le plus joué au monde n’ en est pas moins l'un des plus mal connus.

À l’occasion du 250ème anniversaire de sa naissance en 2020, Pascal Amoyel mène une enquête palpitante et décode le chef-d’oeuvre absolu du piano, les 32 Sonates, véritable journal d’une vie. Servi par un pianiste de renommée internationale, récompensé par une Victoire de la Musique, ce spectacle révèle le visage secret de l’homme. Ou comment, alors que la vie lui refusait la joie, Beethoven la créa lui-même dans sa musique pour en faire don à l’humanité...
Entendrez-vous Beethoven de la même manière ? Grande musique pour tous !

Présentation du spectacle          Cliquez ici ...  

Partagez un moment de convivialité avec Pascal Amoyel

Pascal Amoyel, membre du Comité d'Honneur des Lisztomanias  nous ouvre les portes du Théâtre du Ranelagh avec une tarification spécifique pour vous de 25€ au lieu de 35€ et surtout une place privilégiée en carré d'or côté clavier.

Modalités de réservation

Contactez le Théâtre du Ranelagh  0142886444 (Bénédicte Dubois). Le code à donner est "Lisztomanias" (payement par CB sécurisé)

Sarga Moussa, directeur de recherche au CNRS

Publications   Cliquez ici

 

Utrecht; la ville sur les canaux

En savoir plus

Le Rhin est le fleuve mythique des romantiques : poètes et musiciens n’ont cessé d’ en être fascinés et, au XIXe siècle, de Beethoven à Wagner en passant par Schumann, ils ont eu à cœur de lui trouver un écho dans leurs œuvres. Franz Liszt parcourut la région et y vécut de belles heures avec Marie d’Agoult sur l’ile de Nonnenwerth. C’est aussi lui qui anima la souscription qui permit d’édifier une statue à L.W. Beethoven à Bonn, passage obligé de notre voyage, en cette année anniversaire. Le Rhin incarne aussi les sources du romantisme et de sa poésie: les poètes d’Heidelberg, les légendes, Heine, et même Hugo qui écrivit « Le Rhin», récit de voyage. C’est avec les joyaux de la musique allemande, hongroise, française, que nous allons parcourir le Rhin romantique à travers sonates, duos et lieder : les artistes sauront nous plonger dans cet univers riche en résonances multiples, dans la poésie et dans l’Histoire. Un atelier chantant accompagnera notre navigation. Et en explorant les racines du Romantisme allemand autour de Beethoven aussi bien qu’en ouvrant des perspectives sur Wagner, nous essaierons d’éclairer nos passagers et de les emmener dans ces contrées poétiques dont la musique d’outre-Rhin s’est fait le reflet durant tout le XIXe siècle.

A l’occasion du 250e anniversaire de la naissance de L.V. Beethoven, un hommage particulier lui sera rendu à Bonn, sa ville natale, où se trouve la statue élevée grâce à la souscription de Franz Liszt. Il sera suivi de la participation des croisiéristes au concert d’ouverture du Festival Beethoven de Bonn. L’ensemble des concerts à bord associera Beethoven, Liszt et leurs contemporains. 
 

Alain Rechner  Président de Lisztomanias International

Modalités pratiques : programme détaillé de la croisière  Cliquez ici

Plaquette Croisieurope sur le voyage Cliquez ici

Attention il n'y a plus de places disponibles pour cette croisière, en revanche il existe une liste d'attente !

" Un siècle de musique de Beethoven à Liszt et Wagner" du 2 au 8 septembre 2020

La statue de Beethoven à Bonn

Rudesheim

Mannheim

Conférences

Concerts

Quiétude du petit matin

Les voyages des Lisztomanias international :

Inoubliable croisière lisztienne sur le Danube juin 2019

 

Il y a eu tant de bons moments au cours de cette croisière lisztienne sur le Danube, tant de moments magiques sublimés par les 170 croisiéristes choristes, pianistes, mélomanes embarqués, qu’il est  difficile d’en faire un résumé.

Nous allons donc nous limiter pour ce site à quelques évocations purement lisztiennes de notre parcours, mais avant remercions les Listomanias International et en particulier Alain Rechner qui nous a donné la chance du 24 juin au 1er juillet dernier de passer des moments inoubliables en compagnie de Liszt bien sûr mais aussi de Beethoven, Schubert, Bartock, Offenbach et de  tant d’autres.

C’était un voyage de plus, organisé à la perfection par LI qui chaque année nous permet de découvrir Liszt dans de nouveaux environnements et de mieux comprendre  ce compositeur virtuose. 

 

Raiding / Doborjan

Lieu de naissance de Liszt le 22 octobre 1811. Ce petit village hongrois qui faisait  jadis partie de l’Empire austro-hongrois sous le nom de « Doborjan » est aujourd’hui appelé « Raiding » et se situe en Autriche.

Sous un soleil éclatant, nous avons visité la maison, bien restaurée convertie en lieu de souvenir. Nous avons essayé d'oublier le nouvel auditorium qui le jouxte et où chaque année a lieu le « Liszt Festival Raiding » pour ne voir que la petite église à quelques pas et le ru qui passe au fond du jardin et imaginer le petit Franciscus attentif aux leçons de musique de son père. 

Au retour, nous avons pu apercevoir au loin le Château des Esterhazy à Eisenstadt, employeurs d'Adam Liszt, le père nommé Intendant des Bergeries qui s'était fait tant d'amis parmi les musiciens de la cour. 

Szekszard

Petite ville située au sud-ouest de la Hongrie à 140 km de Budapest le long du Danube.

En 1838, Liszt a 27 ans et va revenir en Hongrie pour la première fois depuis son départ. Les grandes inondations du Danube qui ont dévasté Budapest l’incite à quitter Marie d’Agoult pour quelques concerts d’ entraide. Il y reçoit un accueil extraordinaire et il rencontre le Baron Antal Augusz ami indéfectible qui lui remettra le fameux sabre. A chaque fois que Liszt reviendra en Hongrie il sera reçu par Antal  et souvent hébergé dans la propriété de ce dernier  à Szekszard où plusieurs fêtes seront données en l’honneur de Liszt qui tentera d’en faire un petit « Altenburg ». Tous les musiciens, peintres, sculpteurs passaient pour le rencontrer. Même Olga Janina qui tenta de le tuer parce qu’il refusait ses avances. En 1871 Liszt y effectua un exode de 8 mois en raison de la guerre franco-prussienne. Lorsqu’ Antal décède, en 1878, Liszt dira « Nous ne faisions qu’une âme ».

Nous avons visité la demeure d'Antal aujourd'hui école de musique Franz Liszt. Une statue du compositeur est à découvrir entre les branches du petit parc qui jouxte le bâtiment. Puis nous sommes allés voir le Palais du Gouvernement Provincial ancienne préfecture sur les ruines d'une Abbaye qui comprend un petit musée avec une pièce consacrée à Liszt où trônait un des ses pianos Chickering. Dans la grande salle de conseil nous avons pu écouter avec grand plaisir l’une des croisiéristes pianiste, Catherine Joly jouer "sospiro".

Estergom

Estergom fut la capitale de la Hongrie du X au XIIIème siècle. Sa cathédrale est la plus grande de Hongrie mais également la plus grande basilique d’Europe centrale. Sa construction a été lancée en 1820. Située au bord du Danube et au sein de l’Empire des Habsbourg, son inauguration a été honorée en 1858 par la présence de l’Empereur François Joseph, Liszt y dirigea  pour la première fois sa célèbre messe d’Estergom encore appelée « Estergomi Misse » ou « Messe de Gran » ou encore « Missa Solemnis ». Elle  fera dire à Liszt « J’ai plus prié cette messe que je ne l’ai composée ». Nous avons tous été touchés d’y entendre sous la direction de Gabriella Boda le « Salve Regina » de Liszt chanté magnifiquement par les choristes de la croisière.

Budapest

Les séjours de Liszt à Budapest furent nombreux notamment au cours de sa vie trifurquée. A chaque inondation grave du Danube, il y reviendra pour donner des concerts d’entraide, fêté et reconnu comme un héros national. Retenons deux lieux essentiels parmi ceux que nous avons visités.

Eglise Saint Mathias

Il y fut joué la "Messe hongroise du Couronnement" que Liszt composa pour l’Empereur François Joseph, couronné Roi de Hongrie. Liszt très controversé à l’époque en raison de son soutien aux patriotes hongrois n’eut pas la chance de diriger son œuvre et ne reçut même pas d’invitation officielle. Il fut néanmoins ovationné selon Alan Walker, biographe de Liszt, presqu'autant que  l'Empereur et s'en retourna à son domicile, les appartements de l’Eglise paroissiale de Pest, à pied après avoir franchi le fameux pont des Chaines. Rien n'ayant beaucoup changé, il était si facile de l'imaginer.

Réconciliation fut faite peu après avec l’Empereur François Joseph qui le décora.

Liszt Memorial Museum

Construit en 1881, ce bâtiment appelé  "Vieille Académie de musique" , accueille le mémorial et le centre de recherche Franz Liszt. C'est une composante de l’Académie de musique de Budapest (aussi nommée Université de Musique Franz Liszt). Liszt y a vécu au premier étage de 1881 à 1886 année de sa mort à Bayreuth, dans un appartement  qui a été reconstitué en 1986 et qui accueille le musée Franz Liszt de Budapest.

Sans doute l'endroit le plus émouvant en raison de la présence de Liszt que l'on sentait dans chaque pièce où étaient disposés tant de souvenirs qui l'ont accompagné de son vivant, des tableaux dont des dessins de Gustave Doré, des portraits, des tapisseries de la princesse Carolyne, des bustes de Beethoven, Schubert et Weber, des meubles et surtout plusieurs instruments de musique, harmonium, harmonica en verre, pianos orgues, un Bôsendorfer et deux grands pianos  Chickering dont un spécialement fabriqué pour Liszt sur lequel  Nicolas Stavy a joué avec émotion quelques mesures de la consolation n°3.

Bratislava

Presbourg ou Pozsony du temps de Liszt. Dans cette ville le souvenir de Liszt est à chaque coin de rue omniprésent.

En grande pompe avec une statue sur le fronton de l’opéra aux côtés de Mozart, Beethoven… ou plus modestement par un buste ou une plaque commémorative dans la ville ou même par quelques affiches taguées.

Cette croisière nous a permis beaucoup d’autres visites très enrichissantes, Melk, Dürnstein et des rencontres inoubliables avec les croisiéristes ; Pierre Reach, Nicolas Stavy, Nicolas Dufetel avec une arrivée magistrale en bateau sur la basilique d'Estergom lors d'une de ses conférence évoquant le lieu, Katalin Vâmosi, Yanis et Marouan Benabdallah et surtout Gabriella Boda qui de main de maître a dirigé nos chanteurs venus des quatre coins du monde ; 14 nationalités représentées.

Nous attendons avec impatience la prochaine croisière sur le Rhin, toujours à la rencontre de Liszt et surtout de Beethoven en cette année 2020,  année anniversaire de sa naissance.

Maison de naissance de Franz Liszt à Raiding

Maison d'Antal Augusz à Szekszard

La basilique d'Estergom

Basilique d'Estergom : les choristes croisièristes 

Eglise Saint Mathias

La statue de Liszt, place Liszt devant l'Académie Royale

Affiche taguée dans une rue

piétonne de Bratislava

             www.liszt-franz.com

Contact : reminiscences.liszt@gmail.com -     Mob: +33 6 51 24 50 77  

              Mentions légales

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now